Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Rappel:   Pour notre association, laManif 19 01 2012 DOUAI 003 défense des victimes de l'amiante et la prévention restent nos missions principales.

Cependant les victimes de l'amiante et les exposés, sont aussi des citoyens, des salariés ou ex salariés, qui s'inscrivent dans la vie sociale de notre pays.

le bureau réuni le 2 septembre a décidé de ne pas tenir la permanence du mardi 10 septembre 2013, afin de permettre à ceux qui le désirent de participer à la manifestation unitaire prévue ce 10 septembre.

 

La réforme sur les retraites qui est proposée aux français ne convient pas aux salariés. Elle représente un recul pour les jeunes générations sans régler les problèmes existentiels et reste très floue sur la prise en compte de la pénibilité. De plus elle laisse une part d'ombre pour les victimes, et les exposées, particulièrement sur les futures conditions d'accès à la cessation anticipée d'activité des travailleurs de l'amiante.

Ainsi, sans oublier nos propres prérogatives, notre association souhaite solidairement être présente au côté des salariés le 10 septembre 2013l:

 

Dans notre article (rappelé ci-dessus), nous avons affiché notre solidarité et notre prise de position par rapport à la manifestation du mardi 10 septembre, 

Le bureau d'Allo Amiante partage l’inquiétude de millions de salariés et de retraités pour l’avenir de leurs retraites.

Nous appelons nos adhérents à participer aux manifestations unitaires  à l’appel de plusieurs organisations syndicales, pour exprimer leur solidarité avec le monde du travail et leur volonté d’une réforme équitable du système de retraites. 

 Le financement d’une telle réforme doit peser prioritairement sur les employeurs.

    - D'une part, les victimes de l’amiante sont solidaires des salariés dont les conditions de travail  et l’exposition à des produits dangereux abrègent la vie et qui veulent partir en retraite plus tôt parce qu’ils risquent de mourir plus tôt. Elles ont gagné par leurs luttes un dispositif spécifique de cessation anticipée d’activité (l’Acaata) qui fonctionne déjà sur ce principe. Mais des salariés dont l’espérance de vie a été réduite par l’exposition aux fibres d’amiante en sont encore injustement exclus. C’est pourquoi elles demandent l’instauration d’une voie d’accès individuelle complémentaire, complétant le dispositif actuel. Cette mesure doitt être discutée dans le cadre du débat parlementaire sur la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2014.

      - D'autre part , elles considèrent globalement que dans le contexte actuel, l'allongement du temps de cotisation n'est qu'une solution à court terme,  qui ne règle nullement le problème de l'emploi dans notre pays et qui ne garantie pas la pérennité du régime des retraites. 

 

 

 

Tag(s) : #Nos actions

Partager cet article

Repost 0