Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous rencontrons les pires difficultés pour éliminer les millions de tonnes d'amiante encore présentent dans notre pays. Notre actions consiste à prévenir des risques toujours présents, à dénoncer les nombreuses anomalies dans les opérations de désamiantages, et, à apporter des éléments d'informations aux particuliers. La tâche est énorme

Pendant ce temps là, d'autres pays continuent à arroser les autres avec leur poison:

L’URSS est devenue après la seconde guerre mondiale le premier producteur d’amiante du monde, dépassant ainsi le Canada.

Aujourd’hui la Russie reste le premier producteur mondial (1 million de tonnes, dont 720 000 pour l’exportation en 2009) même si une partie de la production est maintenant située au Kazakhstan (230 000 tonnes en 2009). Plusieurs des plus gros consommateurs d’amiante du monde sont des pays de l’ex-URSS :

- Russie (276 000 tonnes)
- Ouzbekistan (98 000 tonnes)
- Ukraine (63 000 tonnes, 

ce ne sont pas les seuls!

D'autres tentent de réagir: Le gouvernement Marois revoit « de fond en comble » sa politique de l'amiante

Le ministère des Ressources naturelles veut cesser d'encourager l'utilisation de l'amiante et remet en question son exportation, ce qui pourrait être le coup de grâce de cette industrie au Québec.« Si, même au Québec, avec tous les organismes de suivi, on n'arrive pas à voir dans tous les cas une utilisation sécuritaire de l'amiante, comment pouvons-nous nous assurer qu'il y a une utilisation sécuritaire lorsqu'on l'exporte? » s'interroge la ministre Martine Ouellet
IL serait temps !
 
Tag(s) : #L'international

Partager cet article

Repost 0