Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les dernières statstiques l'affirment !, il reste encore 200 000 tonnes d'amiante et plus de 20 millions de tonnes de fibro-ciment sur notre territoire. les risques de contaminations sont donc toujours présents. Les prévisions qui annonçaient plus de 100 000 décès imputables à l'amiante d'ici 2025, ne mesurent peut - être pas que les expositions professionnelles et environnementales allaient être toujours d'actualité 16 ans après l'interdiction du tueur à distance ( 1er janvier 1997) interdiction de fabriquer et de commercialiser l'amiante faut il le rappeler.

Il ne s'agit pas de faire peur pour faire peur, il s'agit d'attirer l'attention sur la réalité, de ne pas laisser s'incruster dans la mémoire collective que l'amiante est "une affaire classée", que les victimes sont indemnisées et que tout va se régler avec le temps.

Rien ne se réglera sans la volonté politique qui s'impose, ce qui ne semble pas etre la voie empruntée. En 2009 l'Afsset   (agense française de sécurité sanitaire de l'envoronnement et du travail) de venue Anses a démontré:

- la cancérogénité des fibres fines (FFA) (fibres dont le diamètre est inférieur à 3 microns)

- et que la cancérogénité des fibres courtes (FCA) (longueur inférieure à 5 microns) ne pouvaient pas être exclue.

Cette analyse a été ponctuée par des recommandations plus particulièrement la baisse par 10  de la  valeurs limités d'exposition en milieur professionnel (VLEP). Cela ne sera effectis qu'en 2015, soit 4 années d'exposition après l'étude. ; .

Les salariés des chantiers de désamiantage pourront encore oeuvrer avec la méconnaissance du danger, avec des appareils de protection inadaptés et inefficace, les riverains, les particuliers toujours  aussi mal informés, toujours sans moyen.  

Tag(s) : #Prévention

Partager cet article

Repost 0