Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les ministères du Travail et de l'Ecologie viennent d'annoncer une série de mesures durcissant la réglementation sur la prévention dun risque amiante. Elles reprennent plusieurs recommandations faites par l'Agence Nationale de Sécurité Sanitère qui faisaient suite à une étude sur la toxicité des fibres courtes et des fibres fines que nous avons évoquée dans plusieurs de nos articles:

* le contrôle des niveaux d'empoussièrement en milieu professionnel par microscopie éléctroniqe (META) qui permet une identification spécifique des fibres d'amiante et un comptage des fibres fines que la méthode par microscopie optique (MOCP) ne permet pas de repérer,

* l'abaissement des valeurs limites d'exposition de 100 fibres à 10 fibres par litre sur 3 ans, qui tient compte de l'extrême dangerosité des ces fibres cancérigènes

* la suppression dans le code du travail de la dualité: et amiante friable et amiante non friable, qui devrait mieux protéger les salariés exposés à des matériaux tels que le fibrociment, qui peuvent libérer de grandes quantités de fibres, lorsqu'ils sont usinés (perçage, poncage, découpe ou casse)

*l'extension de la certification a toutes les entreprises exerçant des activités de retrait ou d'encapsulage sur tout matériau contenant de l'amiante

SI elles sont effectivement mises en oeuvre, ces mesures constitueront une avancée considérable en matière de prévention.

Quelques remarques et quelques précisions 

* les mesures META (voir notre article du 11/11/11) permettent de distinguer 3 types de fibres:

   - fibres amiante OMS (longueur supérieure à 5 microns, diamètre compris entre 0,2 et 3 microns)

* fibres amiante fines FFA (longueur supérieure à 5 microns, diamètre compris entre 0,01 et 0,2 microns)

* fibres amiante courtes FCA (longueur inférieure à 5 microns diamètre inférieur à 3 microns, rapport L/diamètre supérieur à 3.

La campagne de mesures d'empoussièrement (voir notre article du 11 novembre 2011) qui a permi l'élaboration de cette annonce gouvernementale a fait ressortir l'importance des  niveaux d'empoussièrement: des FFA (fibres fines) et des OMS pour certains matériaux: 

-plâtres amiantés (concentration moyenne > à 11000 fibres/litre) - flocages d'amphiboles (concentration moyenne 6000 fibres/litre) - peintures et enduits amiantés (concentration moyenne 3000 fibres/litre).

 On peut regretter que la proposition d'abaissement des valeurs limites d'exposition passage de 100 à 10 fibres par litre ne soit envisagé que dans 3ans.  

Tag(s) : #Prévention

Partager cet article

Repost 0