Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Prise en compte ?

A la sortie d'une réunion régionale à Fumel (47), trois membres du bureau d'Allo Amiante: Philippe Dambon, Alain Leroy et Georges Arnaudeau,, ont été victime d'un accident de voiture, qui s'est traduit par un passage au service des urgences d POLE DE SANTE DU VILLENAVOIS.

Fort heureusement tout est rentré dans l'ordre. Mais ce court passage a permis de vérifier s'il en était besoin les difficultés rencontrées par ce service des urgences, si décrié et pourtant si indispensable.

Ci-joint le courrier adressé au directeur de l'établissement et la réponse qui a été apportée

Monsieur le Directeur,

A la suite d’un accident de la circulation le 7 septembre dernier à FUMEL, Messieurs Philippe DAMBON – Alain LEROY et moi-même, avons été admis aux services des urgences de l’établissement placé sous votre direction. Nous étions à Fumel pour une rencontre régionale d’associations de défense des victimes de l’amiante et des maladies professionnelles regroupées en Coordination sous l’entité « CAVAM Nouvelle Aquitaine ».

A cette occasion nous représentions l’association Allo Amiante de Bordeaux De part cette activité, nous sommes très attentifs à l’aspect médical, et bien évidemment les victimes de l’amiante sont aussi des citoyens placés devant les problèmes de santé. Par la présente nous tenons à vous rapporter la qualité de l’accueil, de la gentillesse et de la disponibilité de tous les personnels qui se sont occupées de nous.

Les services des urgences sont très souvent décriés, il nous paraît normal d’apporter notre reconnaissance devant un métier difficile, face à des patients plus ou moins traumatisés, en souffrance, exigeants, et parfois agressifs. Cette expérience me conduit à une remarque au-delà de mon cas personnel. Nous avons été admis aux alentours de 13 h 45, nous somme ressortis vers 18 h30, rassurés sur notre état de santé. Cette remarque n’a pas pour objectif de soulever la longueur, ce qui est souvent reprochée, et la durée d’hospitalisation. Nous savons très bien qu’elles sont la conséquence de la surcharge du nombre d’admissions et de la lourdeur du travail. Selon le processus, après l’examen à l’arrivée par le sympathique docteur S. MUNYEMANA, j’ai passé (comme mes deux collègues) une radio des cervicales aux environ de 15 h. Le résultat m’a été donné vers 17h45, avec une autorisation de sortie vers 18h, la confection des papiers en suivant, nous a conduit à 18 h30. Durant ces heures d’attente, bien acceptées, j’ai pu constater les difficultés rencontrées par le personnel, face au manque de places, de box ou et l’encombrement des couloirs pour déplacer les malades.

Il est rationnel et rassurant que ce soit le même médecin qui suive le patient du début à la fin, et qui juge en fonction du diagnostic initial, et des résultats des examens, des conditions de sortie ou éventuellement d’hospitalisation dans un autre service de l’hôpital. Toutefois, lorsqu’un diagnostic d’entrée et que la réception des résultats des examens, ne présentent pas de caractère inquiétant (le service est confronté à toutes les situations allant du critique au bénin), ne serait-il pas possible qu’un autre médecin prenne le relais pour d’une part, soulager le médecin initial, et d’autre part libérer les lits ou brancards, et de la place plus rapidement. Ce qui ressort généralement de toutes les enquêtes sur les services d’urgences est : le manque d’effectifs et les surcharges qui engendrent des conditions difficiles tant pour les patients que pour les personnels Précédemment à mon activité face à la problématique de l’amiante, j’ai été président d’une mutuelle (mutuelle des cheminots de Bordeaux devenue mutuelle ENTRAIN) ce qui peut expliquer mon attachement à l’accès, à la qualité des soins, et à l’importance de l’hôpital public dans notre société, qui doit être fortement soutenu et défendu.

Je vous remercie Monsieur le directeur de transmettre notre satisfaction au service des urgences d CHU de Villeneuve sur Lot, et vous prie de croire en l’expression de mes sentiments les meilleurs               Georges Arnaudeau

PS : je fais copie de ce courrier à l’ARS

Votre courrier du 13/09/2016.

Monsieur,J'ai pris connaissance avec beaucoup d'attention de votre lettre du 13 septembre dernier dans laquelle vous me faites part de vos remerciements au personnels du Centre Hospitalier de Villeneuve-sur-Lot à l'occasion de votre admission dans notre service des Urgences le 07 septembre dernier.

Soyez assuré bien évidemment que les équipes concernées recevront la copie de votre courner de remerciement.

Votre témoignage ainsi que vos suggestions nous confortent dans l'amélioration de nos pratiques et nous vous en remercions.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.

Pour le Directeur et par délégation, Le Directeur-Adjoint en charge de de l'Offre de Soins, des Relations Clientèle et du Secteur Personne Agée.                       Sandrine BERNARD

 

Remarque: La répnse apportée est déjà une bonne chose, nous en remercions le l'Hôpital de Villeneuve / Lot. QU'en sera t-il de l'Agence Régionale Santé ?

voir aussi l'article relatif à la création de la CAVAM nationale sur: www.amiantemaladieprofessionnelle.com

 

Tag(s) : #actualité

Partager cet article

Repost 0