Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pénurie ! ou  mauvaise gestion ?
Pénurie ! ou  mauvaise gestion ?

Le garage de locomotives baptisé "cimetière ferroviaire" de Rouen déborde.

On y retrouve des engins dont la mise en circulation remonte à 40 ,30 et même à seulement 20 ans. Statistiquement la durée moyenne d'une "loc" est de 50 ans. Il y a donc dans ce lieu un nombre important de véhicules qui pourraient rendre encore des services.

Lorsque l'on dit qu'une des difficultés pour relancer le transport ferroviaire est la déficience de son parc on peut s'interroger. D'ailleurs nous nous interrogeons !

Le cimetière de Rouen ne s'est pas garni en un jour, c'est la conséquence d'un choix délibéré, qui vient s'ajouter au démantèlement du réseau derrière la vitrine TGV. Le choix politique est clair, on va encore parler pendant des années du frêt rail / route, sans se donner les moyens de le réaliser. C'est à dire passer par une étape de remise à niveau, après plus de 30 années d'incohérence

Si elle est ouverte aujourd'hui à tous, notre association a été créée en 1999 par des cheminots, notre mission demeure la défense des victimes de l'amiante. Si nous réagissons au gâchis du garage des locomotives, c'est que chaque engin moteur immobilisé, quelle que soit sa série, contient de l'amiante dans plusieurs secteurs de sa composition.

De nombreux conducteurs de train sont aujourd'hui des victimes de l'amiante. La direction conteste toujours cette exposition, et le désamiantage en général à la Sncf nous pose beaucoup de questionnement.

Lorsque l'on sait, que les agents en activité, sont toujours confrontés aux risques des cancérigènes (dont l'amiante), avec des mesures sécuritaires qui ne sont pas au niveau indispensable dans de nombreux secteurs, on se doute bien que la présence d'amiante sur un garage mort n'est pas la priorité de dirigeants forts préoccupés à la restructuration de l'entreprise .

Tag(s) : #IL FAUT LE SAVOIR

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :