Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La vraie fausse solution

Le JT du 13h de France 2 a donné l’information.

Un large moment de solidarité va permettre de démolir et de reconstruire une école à YEBLES en Ile de France.

La municipalité a lancé un appel sous forme de collecte

· A QUOI SERVIRA LA COLLECTE ?

Il y a plus de 30 ans, l’arrivée grandissante d’enfants dans notre village a obligé la commune à se doter de bâtiments temporaires de types « préfabriqués ».

Hélas, nous ne sommes plus en capacité de pouvoir accueillir décemment nos enfants. Il serait absurde d’entrevoir le financement de la rénovation d’un bâtiment « temporaire » vétuste.

Nous accueillons 125 élèves répartis dans 5 classes. Deux classes de maternelles et trois classes élémentaires (de 3 ans à 10 ans). Les récréations doivent s’articuler en roulement alterné pour que chacun d’eux puisse y accéder à leur tour. Le bruit des uns troublant la concentration des autres qui travaillent.

Notre projet se matérialisera en la création d’un bâtiment accueillant les 2 classes de primaires, de la garderie et de l’agrandissement de la salle de motricité. Et aussi, d’attribuer les aménagements extérieurs permettant aux enfants d’être tous au même moment dans la cour d’école. Supprimant ainsi toute gêne sonore, favorisant la qualité de l’enseignement.

« L’objectif est donc de récolter des fonds permettant de consolider l’enveloppe accordée par l’Etat, la région et le département. Pour nous permettre d’offrir le confort d’un apprentissage conforme aux exigences morales, nous en appelons aux consciences qui animent chacun de nous. »

La vraie fausse solution

Nous ne pouvons que saluer, l'élan de solidarité autour de ce projet. La municipalité, et les parents d'élève guidées par le souci de protéger les enfants, de faciliter leur apprentissage, ont cherché les appuis financiers indispensables à la réalisation dans l'intérêt de tous: enseignants et élèves. Le résultat semble donner raison à tous.

La vraie fausse solution

Pourtant cette initiative pose quelques questions:

- la première confirme qu'il manque, malgré toutes les alertes (rapport du Sénat de 2005, réactualisé par le dernier rapport du 3 juillet 2014), une vraie politique du traitement de l'amiante. Nul n'ignore que des préfabriqués datants de plus 30 ans, bourrés d'amiante sont dangereux pour tous: élèves enseignants, envoronnement

- la deuxième, que les subventions tant de l'état que du département ne permettent pas de réaliser le minimum des travaux nécessaires à la sécurité, face à un matériau reconnu de santé publique

- enfin l'appel à la solidarité pour régler un tel problème, va selon nous à l'encontre de la prise en compte politique dont nous faisons état. Globalement l'élimination pour tendre à l'éradication complète de l'amiante, est motivé par les dernières statistiques relatées à plusieurs reprises dans nos différents articles (dernier bilan de l'InVS). Il est impératif qu'un cadre juridique incluant les budgets indispensables à toutes réalisations soit mis en place. L'opération de substitution, encore une fois louable et compréhensible, menée par la municipalité de Yebles, va selon nous à l'encontre de l'intérêt général. De plus, nous ne pensons que ce sera pas le cas à Yébles, une démarche individuelle peut entraîner des difficultés dans la réalisation des travaux moins importants (qui fait quoi !).

Tag(s) : #dans nos ecoles

Partager cet article

Repost 0