Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans son article du 22 août dernier le journal Le Monde titre « L’amiante pourrait faire jusqu’à 100 000 morts d’ici à 2050 ». Dans cet article le quotidien rappelle ce que nous avons .dénoncé ces derniers jours dans nos propres articles.

« Le scandale sanitaire lié à l’amiante est loin d’être terminé. Ce matériau isolant bon marché, largement utilisé en France dans l’industrie, la construction jusqu’à son interdiction complète, en 1997, pourrait provoquer d’ici à 2050 entre 68 000 et 100 000 morts en France, selon les estimations de l’Institut de veille sanitaire (InVS).

De son côté dans un rapport le HCSP (Haut conseil de santé publique) dit: redouter entre 50 000 et 75 000 cas de cancer de poumon, et entre 18 000 et 25 000 cas de mésothéliome, dus à l'amiante.

L’InVS évoque également des cas de cancers du larynx ou des ovaires liés à l’exposition de la substance toxique. Selon l’institut, l’amiante a déjà fait entre 61 000 et 118 000 morts entre 1995 et 2009. Pour l’année 2007, le nombre de cancers du poumon imputable à l’amiante était estimé entre 1 500 et 2 400, alors qu’on comptait un peu plus de un millier de morts par mésothéliome »

Nos remarques:

Ces chiffres sont effrayant et pourtant il semblerait qu'ils soient encore insuffisanst. Malgré leur véracité justifié par les nombreux rapports, on nous accuse parfois de pessimisme, et de vouloir inquiéter les populations. S'il peut paraître lassant de revenir sur le passé et ses manquements, nous relatons l'actualité du présent  et nos inquiėtudes pour le futur.

Nous sommes abasourdis devant les arguments du HCSP, qui juge prématuré d'abaisser les seuils qui permettent de déclencher les travaux de désamiantage. Cela entraînerait trop de complications et de frais (augmentation du nombre de travaux, d'équipements de protection adaptés, de déchets à gérer) et deviendrait contreproductif.  Pour mémoire: 5 fibres par litre d'air aujourd'hui; 0,47 f/L préconisés par l'Afsset et le Comité de suivi amiante du sénat (rappel) et 2 fibres par litre d'ait en 2020 

Il vaut donc mieux attendre encore des années et contaminer des milliers de salariés et de citoyens. A la réflexion nous nous demandons si le fait d'attendre encore et toujours pour mettre enfin les moyens politiques nécessaires, n'est pas  plus traumatisant, que de dénoncer et d'informer dans l'espoir d'une prise de conscience, la réalité !

On nous accuse parfois !
Tag(s) : #actualité

Partager cet article

Repost 0