Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est la période durant laquelle, la météo, la température de l'eau, la longueur des bouchons, occupent toutes les ondes et les chaînes de télévision.

C'est la période durant laquelle le sourire des sportifs, de salons ou pratiquants , varie en fonction des résultats des footeux nationaux, ou tout simplement parce que nos représentants au brésil seraient revenus normaux, plus humains. . ...

C'est la période du saucissonnage aux bords des routes d'un tour de France parti d'Angleterre qui déplace toujours les foules, même si la crainte d'une nouvelle affaire de dopage peut voir le jour, à l'épingle de chaque lacet fut ‘il vosgien, alpestre ou pyrénéen.

Bref c’est la période du rosé et des grillades, c’est la période où chacun tente de trouver, le réconfort, l’apaisement, un peu de bien-être bien mérité. Enfin ! ceux qui le peuvent, car en juillet et en août, les inégalités, les injustices, sont toujours de mise. Pire ! Elles peuvent apparaître encore plus criardes dans cette société formatée, conditionnée vers le superficiel.

L'été est aussi le moment choisi en catimini, pour définir les orientations de la rentrée, en particulier le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS), la encore nous aurons certainement des choses à dire et nous ne nous en priverons pas. Nous avons soutenu à plusieurs reprises, que les victimes de l'amiante et leur famille ne sont pas à la marge du débat public.

En attendant cette proche échéance, où en sommes nous face à nos prérogatives de défense des victimes ? Faisons le point en 3 volets:

2/ la prévention:

Le nombre de victimes qui se déclarent chaque année, auxquelles, en raison du temps de latence (période entre la fin de l'exposition et la découverte de la maladie pouvant aller jusqu'à 40 ans), viendront s'ajouter de nombreuses victimes, démontrent que la phase "de réparation", va rester pour de nombreuses années encore au centre de l'actualité "amiante".

Cette remarque ne prend en compte que les expositions passées, nous le savons très bien (voir www.eradication-amiante.com), il y a aujourd'hui une 2ème vague de contamination et de risques. Elle touche les professionnels, nous avons soulignés à plusieurs reprises les insuffisances ou les inadaptations réglementaires, compliquées par leur mauvaise application, les particuliers, et toutes celles et tous ceux confrontés à des expositions passives ou environnementales.

Notre volonté, notre objectif est à 2 volets:

- comment neutraliser la "2 ème couche " de risques ?

- comment contribuer à mettre en mouvement une politique efficace d'élimination (éradication) de l'amiante en place ?

Le récent rapport du Sénat (voir notre article du 3 juillet 2014), met en exergue 28 recommandations, il demande au gouvernement des mesures immédiates et la mise en oeuvre tous les moyens pour faire de 2016 l'année de l'amiante. Le rapport met entre autres l'index sur les incohérences du repérage, lequel est considéré comme "le maillon faible", qu'il faut améliorer dans les meilleurs délais

SI elles sont suivies d'éffets, ces préconisations semblent aller dans le bon sens, mais il est évident que nous allons devoir les soutenir, les amander, les porter  !

Nous devons envisager d'autres actions pour éviter que l'histoire ne se renouvelle. Il faut se souvenir qu'en 2005 un rapport similaire était déjà porteur de 28 recommandations. . . Nous en reparlerons!

Faisons le point "2"
Tag(s) : #actualité

Partager cet article

Repost 0