Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce 6 novembre (voir nos articles catégorie nos actions des 2 et 4 novembre) les victimes de l'amiante se sont rassemblées devant le pôle de santé publique à Paris, afin de rappeler leurs attentes, toujours d'actualité pour : l'ouverture d'un procès pénal amiante, mais aussi pour faire part de leurs inquiétudes face à l'avis de l'avocat général qui demande le rejet en bloc du pourvoi en cassation,. qui précède l'audience du 7 devant la cour de cassation.

Dans ce contexte Madame la Garde sceaux Christine Taubira, ministre de la justice a ouvert une journée consacrée aux victimes "la victime dans le processus judiciaire"

Quelle place , quels enjeux ? avec des ateliers portant notamment sur " la place de la victime de la phase d'enquête au procès pénal"

Cela fait 17 ans que les premières plaintes ont été déposées, 17 ans que les victimes attendent, et que le procès pénal de l'amiante n'est toujours pas en vue! Malgré cela les organisations de défense des victimes du travail et de maladies professionnelles que sont la Fnath et l'Andeva n'ont pas été conviées à cette journée. Elles auraient certainement eu beaucoup de choses à dire et à apprendre.

Avec plus de 3000 victimes par an, est ce que les victimes de l'amiante ne sont pas des victimes à part entière ? Les victimes "oubliées" apprécient. . .

Tag(s) : #Pénal

Partager cet article

Repost 0