Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le nouveau décret n° 2013 -915 du 11 octobre, relatif aux travaux interdits et réglementés pour les jeunes âgés de moins de 18 ans fait plus que nous révolter.

Dans son article 1.1 le décret précise qu’il « est interdit d’affecter les jeunes à des opérations susceptibles de générer une exposition à un niveau d’empoussièrement de fibres d’amiante de niveau 1, 2, 3 tels qu’ils sont définis à l’article R. 4412-98. Précédemment cette interdiction ne concernait que les intervention de retrait ou de confinement. Ceci pourrait être reçu comme une amélioration. Mais l’alinéa II de ce nouveau décret, autorise des dérogations « pour les opérations susceptibles de générer une exposition à des niveaux d’empoussièrement de fibres d’amiante de niveau 1 ou de niveau 2 définis dans l’article 4412-98.

L’article 4412-98 définit le niveau 2 comme un niveau d’empoussièrement dont la valeur est supérieure ou égale à VLEP (valeur limite d’exposition professionnelle) et inférieure à 60 fois cette VLEP. Jusqu’au 1er juillet 2015 la VLEP est de 100 fibres par litre d’air. Cette dérogation vient à considérer que l’on ferait travailler un jeune de 16 ans avec un empoussièrement estimé par l’employeur à 5900 fibres d’amiante par litre.

Nous nous étonnons, et notre incompréhension est totale. Comment les pouvoirs publics peuvent-il envisager une telle éventualité ?. C’est inacceptable alors nous l’avons dit, en espérant le retrait de cet alinéa

Tag(s) : #Prévention

Partager cet article

Repost 0